mercredi 18 avril 2018

Logements sociaux : Aude Luquet milite pour un assouplissement des amendes

À l’Assemblée nationale, la députée (MoDem) a demandé à Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, si l’obligation des 25 % ne pouvait être appréhendée de façon intercommunale.

Melun, 5 avril. La députée Aude Luquet (MoDem) a demandé au ministre Jacques Mézard s’il n’était pas « plus pertinent » d’appréhender de façon intercommunale la loi SRU qui exige en Ile-de-France 25 % de logements sociaux dans les communes de plus de 1 500 habitants. LP/Sophie Bordier
Atteindre 25 % de logements sociaux est parfois un casse-tête pour les communes de la Communauté d’agglomération Melun Val de Seine (CAMVS) qui doivent s’y plier à partir de 1 500 habitants. Pourtant, globalement, elle dépasse ce seuil avec 33 % de logements sociaux, portés à 86 % par les trois villes centre (43,8 % au Mée-sur-Seine, 43,7 % à Dammarie-les-Lys et 42,3 % à Melun en 2014) sur les vingt qui constituent l’agglomération. Ne serait-il pas « plus pertinent » d’appréhender la loi SRU de façon intercommunale ? C’est la question posée par la députée de la 1re circonscription de Seine-et-Marne, Aude Luquet (MoDem) à l’Assemblée nationale à Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des Territoires.

Lire la suite sur LeParisien.fr